Comme vous avez peut être pu le voir sur nos réseaux sociaux, je ne fais plus partie de l’équipe de Hyoko depuis peu, car j’ai décidé de donner un nouveau tournant à ma carrière professionnelle. Cependant, l’expérience que j’ai vécu pendant deux ans au sein de Hyoko aura été pour moi très formatrice et intéressante, et peut être que cela pourrait intéresser des personnes qui songent à entrer dans le milieu de la communication. Ou bien vous pouvez être simplement curieux de ce que j’ai à partager, c’est aussi une bonne raison de lire l’article !

Comme pour tout, il y a toujours des côtés positifs et d’autres un peu moins. Je vais d’abord lister tout ce que j’ai aimé et ce que j’ai appris, puis ce qui m’a un peu moins plu. Je vous rappelle juste que tout ceci est purement subjectif et ne tient qu’à moi même, ce n’est qu’un ressenti personnel qui ne sera pas forcément partagé par d’autres personnes qui font le même boulot !

Mes points positifs: 

Le fait de travailler dans une petite entreprise à taille humaine apporte son lot d’avantages. L’humain est au coeur des conditions de travail, on se sent écouté et on n’est pas simplement un numéro remplaçable. On connaît bien ses collègues, l’esprit d’équipe est plus présent et on se serre les coudes. Cela rend les journées de travail plus agréables, du moins lorsque que tout le monde s’entend bien et se respecte, ce qui est le cas chez Hyoko. 

L’autre avantage d’être dans une petite entreprise, c’est le fait d’avoir des journées qui ne se ressemblent pas, parce qu’on doit se partager les différentes tâches et il y a toujours beaucoup à faire ! Comme nous ne sommes pas beaucoup, on s’occupe tous de plusieurs choses à la fois, mais c’est agréable car cela nous apprend à être polyvalent et à gérer différentes situations par nous même ! 

Travailler dans une agence de communication permet de rencontrer beaucoup de monde, entre les clients, les prospects, les participants aux différents événements où vous vous rendez etc… Rien qu’avec les clients, on découvre toutes sortes de métiers et de personnes différents et c’est quelque chose d’enrichissant, autant personnellement que professionnellement. Le réseautage via différents événements organisés est aussi une partie que j’ai trouvé très intéressante, il permet de rencontrer des gens qui sont géographiquement proches mais que l’on n’aurait peut être pas rencontré autrement, et cela peut créer diverses opportunités pour ‘agence. 

Ce que j’ai appris durant ces deux années en tant qu’account manager, c’est d’abord d’apprendre à me faire plus confiance et à défendre mes idées, vis à vis des clients notamment. Parfois, on est débordés, on a l’impression qu’on arrivera jamais à finir tout ce qu’on a à faire, et pourtant en se faisant un peu confiance rien ne nous résiste ! Et je pense que cette confiance est liée au fait de défendre des idées face à ses clients: je ne dis pas qu’il faut leur imposer vos idées, mais si vous êtes le professionnel de la communication ce  n’est pas pour rien. Vous savez ce qui est le mieux pour votre client, et j’ai appris que souvent, il suffit de bien argumenter, expliquer le pourquoi du comment, et ensuite le client comprend bien que nos idées ne sont pas sans fondement, ce qui les rassure et leur donne envie de vous faire confiance. 

Mes points négatifs:

Je rappelle encore une fois que tout ces points n’engagent que moi, et que ce que je qualifie de négatif pourrait être quelque chose qui ne dérange absolument pas d’autres personnes !

La chose avec laquelle j’ai eu beaucoup beaucoup de mal était la prospection. Je pense simplement que tout le monde n’est pas fait pour cela, et que tout le monde n’a pas des talents de commercial, malgré toute la bonne volonté du monde. Cependant, c’est une étape essentielle pour trouver de nouveaux clients, alors il faut bien y passer et essayer de se faire la main ! Il faut essayer de trouver sa technique, la façon de faire qui vous met le plus à l’aise et vous permet de maintenir l’attention du prospect, et si possible d’attiser sa curiosité pour qu’il vous accorde un rendez-vous ! Ce n’est pas simple, et c’est ce que j’ai le moins aimé dans le métier d’account manager, mais je pense que cela reste formateur.

Un autre aspect que j’ai trouvé difficile était le sentiment d’illégitimité. Pour ma part, je ne suis pas formée dans le domaine de la communication ni du marketing, et j’avais souvent l’impression de ne pas être légitime dans ce que je faisais. Et on ne va pas se mentir, être une femme, jeune, cela n’aide pas à se sentir légitime face à certaines réactions. Cependant, je pense que si quelqu’un vous embauche, c’est que cette personne vous accorde sa confiance, et pense que vous êtes capable de relever le défi, même si votre CV ne colle pas totalement au profil recherché. Alors il faut foncer, se donner à 100% et faire son maximum pour fournir du bon boulot, et je peux vous dire que ça finira par payer, même si vous ne le voyez pas tout de suite ! Si vous êtes motivé, vous y arriverez. 

L’aspect qui m’a le plus surpris et auquel je ne m’attendais pas (oui, j’étais naïve) est la gestion de certains clients. Le refus de certains d’écouter vos propositions ou de revoir leur façon de faire. Je partais du principe que si un client fait appel à vous, c’est parce qu’il pense que vous faite du bon boulot, et qu’il vous fait confiance. Mais ça, c’est seulement dans un monde idéal ! Cependant, c’est aussi grâce à des clients un peu plus compliqués que l’on apprend à prendre sur soi, à être diplomate et à trouver des solutions auxquelles on n’aurait pas pensé pour contenter tout le monde ! Et au final, on trouve toujours des compromis qui rendront les clients heureux tout en restant en cohérence avec la stratégie choisie, et c’est le principal !

Conclusion :

Ces deux ans chez Hyoko m’auront apporté beaucoup de nouvelles expériences, et m’auront appris un tas de choses, autant sur le plan personnel que professionnel. J’ai adoré travailler avec tout un panel de personnes différentes, que ce soit mes collègues, des partenaires ou des clients. Une chose est sûre, dans une agence de communication, on ne s’ennuie jamais, et on apprend constamment !